Mangez du chocolat, c’est bon pour la mémoire !

14 Avril 2017

Mangez du chocolat, c’est bon pour la mémoire !

Dans les années 1970, fut constitué la cohorte MSLS (Maine Syracuse Longitudinal Study) qui fut composée de quelques mille individus suivis pendant 40 ans avec l’objectif de mesurer leur fonctionnement cognitif et leurs facteurs de risques vasculaires, notamment la répercussion de la tension et du diabète sur le vieillissement. Dans cette étude, un questionnaire sur les habitudes alimentaires des participants fut inclus entre 2001 et 2006 sous l’égide de Georgina Crichton, nutritionniste australienne. L’équipe de chercheurs conduite par Merrill Elias qui avait initié cette cohorte, obtint un résultat très robuste : les personnes consommant du chocolat avaient de meilleures performances dans de nombreux tests cognitifs ! En effet, les sujets qui consommaient du chocolat au moins pendant une semaine avant les tests avaient des résultats significativement supérieurs à ceux des sujets en consommant moins ou pas dans des tests de mémoire spatiale, de mémoire de travail, de planification et lors d’un test d’évaluation globale (MMS). Ces capacités sous-tendent des situations de la vie courante comme se rappeler un code, un numéro de téléphone, une liste de courses et permettent de faire deux choses à la fois. Bien sûr, un certains nombre de facteurs ont été contrôlés (effet indépendant de l’âge, du fait d’être hypertendu etc.) avant de publier un tel résultat. Les auteurs en reprenant les données des tests recueillies depuis 18 ans montrèrent aussi que les tests ne prédisaient pas la consommation de chocolat mais bien que le chocolat améliorait certains tests ! Il reste à trouver ce qui dans le chocolat semble bénéfique pour la mémoire ! Le chocolat comme le café et le thé est riche en méthylxanthines bénéfiques pour un certain nombre de fonctions. De plus la fève de cacao contient des flavanols qui aurait par son action sur les peroxydases, l’insuline et la circulation cérébrale et de ce fait un effet positif sur la cognition (CoCoA study, essai contre placebo, publié par la Société de Nutrition Américaine en 2014). Des études scientifiques sont maintenant diligentées pour évaluer l’impact de la consommation de chocolat sur un éventuel risque différé de développer une maladie neurodégénérative. Une cohorte portugaise a récemment suggéré un effet positif, toutefois associé à l’état de santé global et au fait d’avoir un bon niveau de stimulation (publication en 2014). Reste à savoir quelle quantité et quel chocolat : noir ou lait consommer pour optimiser sa mémoire. Inutile toutefois d’attendre les résultats pour consommer du chocolat à Pâques 2017 : oeufs, poules, lapins, nul besoin de choisir et si possible ne pas hésiter à chercher des œufs en famille ou avec des amis pour optimiser les liens humains !

Ajouter un commentaire

Texte simple

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.