Newsletter n°9 - mars 2018

Avec l’IFOP, nous demandons aux français si les relations que nous entretenons avec notre entourage ont une influence sur le developpement de notre mémoire ?

"Plus d’un Français sur trois ne considère pas qu’un bon environnement social est indispensable à la préservation de la mémoire, et quasiment 1 Français sur 2 au-delà de 65 ans. Pourtant, grâce à plusieurs études longitudinales, nous savons que le fait d’avoir un bon réseau social favorise le maintien des fonctions cognitives chez une personne âgée, et certaines études vont même jusqu’à suggérer un risque diminué de développer des maladies neurodégénératives comme la maladie d’Alzheimer." commente Hélène Amieva, notre experte, docteur en neurosciences.
Pour en savoir plus sur l'étude réalisée, cliquez sur la lettre d'information ci-dessous.

Nous vous souhaitons une excellente lecture.

Accédez à la lettre d'information n°9 - Influences sociales et stéréotypes

Fiche pédagogique