Your browser is not up to date and is not able to run this publication.
Learn more

L Observatoire B2V des Mémoires a initié une grande étude réalisée en par- tenariat avec l institut de sondage IFOP sur le thème « la mémoire et le trau- matisme ». Administrée en juillet 2019 en ligne auprès d un échantillon de 1508 personnes représentatives de la population française âgée de 18 ans et plus, l enquête interroge en 24 questions la connaissance des Français sur les liens et interactions, tant individuels que collectifs, entre un traumatisme et la mémoire, ainsi que sur la notion de résilience.

Le traumatisme est ici entendu sous l angle psychique. Le plus souvent, cela se traduit par la présence de souvenirs fréquents, envahissants, involontaires et pénibles de l événement traumatique, par la volonté d éviter tout ce qui rappelle ce souvenir et une hypervigilance. Ces réactions entraînent une souffrance personnelle et une gêne sociale marquée.

Les résultats du sondage ont donné lieu à une conférence de presse le 22 octobre rassemblant 11 journalistes. Étaient présent Francis Eustache, Ca- therine Thomas-Antérion, Denis Peschanski, membres du Conseil scientifique, et Jacques Dayan, pédopsychiatre en centre hospitalier universitaire, chercheur en neuropsychologie.

Cette actualité a été relayée dans de nombreux médias avec 37 retombées presse parmi lesquelles : LCI, Midi Libre, Le Parisien, 20 Minutes, Ouest France, Santé Magazine, France TV Info, l AFP, l Indépendant, l Humanité

Le sondage a également été présenté à Paris I Sorbonne Université à l occasion du séminaire mensuel du Programme 13-Novembre le mardi 5 novembre, en présence de Denis Peschanski, Francis Eustache, Robert Jaffard, membres du Conseil scientifique, et Jacques Dayan.

Inédit un grand sondage IFOP « Mémoire et traumatisme »

11

LES RÉSULTATS

DU SONDAGE éléments clés

69% des Français déclarent qu un

traumatisme psychique est aujourd hui mieux pris en

considération qu il y a dix ans.

Parmi les situations les plus traumatisantes, sont citées l agression sexuelle (56%), le décès d un proche (50%), les situations de violence qu elles soient physiques (45%) ou verbales (44%), l annonce d une maladie (27%), le burn out (22%) ou encore le divorce (14%).

Pour 74% des sondés, les attentats constituent la situation traumatique collective à laquelle il leur serait le plus

difficile de faire face aujourd hui.

3/4 des Français s accordent à dire qu un traumatisme psychique peut modifier la mémoire.

67% des Français pensent qu il est possible de

retrouver un équilibre personnel durable après un traumatisme.

Pour retrouver l ensemble des analyses des experts et les résultats complets du sondage, RDV sur www.observatoireb2vdesmemoires.fr dans la rubrique publications.